Chapelle Golgon

ACCUEIL CHAPITRE GOLGON.jpg

Installation : En 2005, Rémi Hazard a investi la chapelle Golgon, à Trégastel en Bretagne (Côtes d’Armor) pour une intervention artistique en extérieur. Située dans un enclos paroissial au croisement de la route de Golgon et du chemin de Toul Al Lann, l’édifice date des XVIème et XVIIIème siècles. Il a fait l’objet à l’époque de ce travail d’une importante restauration pilotée par l’association « L’Amicale Golgon » avec le soutien de la ville de Trégastel. L’artiste y a mis en œuvre plusieurs installations : vitrail inversé, transpercement, pierres peintes... Des pièces éphémères en lien avec le vocabulaire artistique du plasticien et en écho à la spiritualité de l’édifice.

 

Idée : Par l’implantation d’éléments formels et colorés, Rémi Hazard confronte son travail au poids du temps. Ce qui l’intéresse, c’est la passerelle créée entre le passé et la modernité, entre la tradition d’un bâti et l’art contemporain. C'est le frottement des gestes et des regards qui à des siècles d’écart pousse des hommes à travailler la pierre. Des interventions différentes mais animées d’une même sensibilité : un certain rapport à la matière.

Le Fût rouge
Le Fût rouge

3 septembre 2005 - Transpercement des murs Ouest et Sud (XVIème siècle) par l'installation de deux fûts de carton peints en pigments naturels rouges vermillon - Le fût symbolise les énergies qui traversent les matières, les lieux et les humains (soleil, vie, particules élémentaires) - La couleur rouge évocatrice du feu mais aussi du sang renforce cette notion de mouvement et de lutte - L. totale fût : 1,80 m - Diamètre : 12 cm - Lat. : 48° 49’ 09’’ N - Long. : 3° 29’ 52’’ O

Le Fût rouge
Le Fût rouge

3 septembre 2005 - Transpercement des murs Ouest et Sud (XVIème siècle) par l'installation de deux fûts de carton peints en pigments naturels rouges vermillon - Le fût symbolise les énergies qui traversent les matières, les lieux et les humains (soleil, vie, particules élémentaires) - La couleur rouge évocatrice du feu mais aussi du sang renforce cette notion de mouvement et de lutte - L. totale fût : 1,80 m - Diamètre : 12 cm - Lat. : 48° 49’ 09’’ N - Long. : 3° 29’ 52’’ O

Le Triangle bleu
Le Triangle bleu

30 août 2005 - Peinture avec des pigments naturels bleus primaire d'un triangle isocèle formé par l'appareillage des pierres du mur Sud (XVIème siècle) - Le triangle symbolise la trinité dans la religion du christianisme - Base : 85 cm - Côtés : 90 cm - H. : 2,50 m - Lat. : 48° 49’ 09’’ N - Long. : 3° 29’ 51’’ O

Le Triangle bleu
Le Triangle bleu

30 août 2005 - Peinture avec des pigments naturels bleus primaire d'un triangle isocèle formé par l'appareillage des pierres du mur Sud (XVIème siècle) - Le triangle symbolise la trinité dans la religion du christianisme - Base : 85 cm - Côtés : 90 cm - H. : 2,50 m - Lat. : 48° 49’ 09’’ N - Long. : 3° 29’ 51’’ O À gauche : plan large - À droite : plan serré

Le Triangle bleu
Le Triangle bleu

30 août 2005 - Peinture avec des pigments naturels bleus primaire d'un triangle isocèle formé par l'appareillage des pierres du mur Sud (XVIème siècle) - Le triangle symbolise la trinité dans la religion du christianisme - Base : 85 cm - Côtés : 90 cm - H. : 2,50 m - Lat. : 48° 49’ 09’’ N - Long. : 3° 29’ 51’’ O

Le Triangle bleu
Le Triangle bleu

30 août 2005 - Peinture avec des pigments naturels bleus primaire d'un triangle isocèle formé par l'appareillage des pierres du mur Sud (XVIème siècle) - Le triangle symbolise la trinité dans la religion du christianisme - Base : 85 cm - Côtés : 90 cm - H. : 2,50 m - Lat. : 48° 49’ 09’’ N - Long. : 3° 29’ 51’’ O - Plan serré

Le Carré
Le Carré

2 septembre 2005 - Installation sur le mur Est (XVIème siècle) de 4 panneaux peints en terre de sienne et d'1 panneau carré central peint en jaune - Le Carré évoque le cube dans lequel sont traditionnellement enchassés les calvaires - Image symbolique du monde terrestre, il renvoie aux 4 points cardinaux - Format panneaux rectangulaires : Long. : 1,82 m - Larg. : 91 cm - Format panneau carré : Larg. : 80 cm - Lat. : 48° 49’ 09’’ N - Long. : 3° 29’ 52’’ O

Le Carré et le Vitrail inversé
Le Carré et le Vitrail inversé

À gauche : 2 septembre 2005 - Installation sur le mur Est (XVIème siècle) de 5 panneaux formant un carré - Lat. : 48° 49’ 09’’ N - Long. : 3° 29’ 52’’ O À droite : 5 septembre 2005 - vitrail inversé sur le mur Sud (XVIème siècle) avec installation de 4 panneaux de carton peints en pigments naturels verts franc et 12 en pigments naturels bleus outremer - Format panneaux : H. : 38,5 cm - L. : 23,5 cm - Format vitrail : H. : 1,73 m - L. : 1 m - Lat. : 48° 49’ 09’’ N - Long. : 3° 29’ 51’’ O

2 vitraux inversés
2 vitraux inversés

5 septembre 2005 - Intervention sur le mur Sud (XVIème siècle) - Lat. : 48° 49’ 09’’ N - Long. : 3° 29’ 51’’ O À gauche : carton peint en vert dans fenêtre du mur (ouverture disparue après rénovation du mur) - Format : H. : 25 cm - L. : 15 cm - À droite : 4 cartons peints en vert franc et 12 en bleu outremer - Format panneaux : H. : 38,5 cm - L. : 23,5 cm - Format vitrail H. : 1,73 m - L. : 1 m

Le Vitrail inversé vert
Le Vitrail inversé vert

5 septembre 2005 - Installation d'1 panneau de carton peint en vert franc sur le mur Sud (XVIème siècle) - Marquage de l'architecture, l'intervention stoppe la lumière et souligne la fonction d'ouverture dans l'appareillage de pierres - H. : 25 cm - L. : 15 cm - Lat. : 48° 49’ 09’’ N - Long. : 3° 29’ 51’’ O

HAUT DE PAGE